Improvisez votre entreprise

Mercredi 28 octobre, j’étais invité par le Blend Web Mix pour animer la plénière de fermeture du premier jour sur le thème de l’improvisation et de l’entrepreneuriat. Il y avait plus de 1700 participants cette année !

Comme vous le savez, je suis le co-fondateur de Human Coders, un centre de formation et de conseil pour développeurs, et de Pragmatic Entrepreneurs, une agence de conseil pour entrepreneurs. J’ai également été mentor dans différents événements, notamment Startup Weekend. Ces différentes expériences m’ont permis d’observer et accompagner de nombreux entrepreneurs.

En parallèle de ça, je me suis intéressé à l’improvisation. D’abord, en intégrant la troupe théâtrale des Ours Molaires, puis en m’intéressant à l’improvisation musicale en apprenant la guitare.

En observant entrepreneurs et improvisateurs, je me suis rendu compte que les bons entrepreneurs se comportent comme de bons improvisateurs. Ils savent être à l’écoute et réagir à l’imprévu.

Ce n’est pas parce qu’on improvise qu’il n’y a pas de construction, bien au contraire, c’est le but de l’impro. Une bonne impro doit conduire à quelque chose de cohérent et construit.

L’improvisation (et donc l’entrepreneuriat) requiert de respecter certaines règles. L’idée de la conférence était de montrer l’importance de ces règles. Cette fois-ci, pas de slides ni de longs discours, mais une animation punchy, accompagné par les Ours Molaires !
Nous avons abordé 4 règles essentielles de l’impro (en faisant à chaque fois le parallèle avec l’entrepreneuriat). Pour illustrer chaque règle, j’ai demandé aux improvisateurs de faire une impro classique, puis de la recommencer en enlevant une des règles essentielles. A chaque fois qu’une règle est enlevée on s’aperçoit qu’il n’y a plus de construction et donc d’histoire.

Les 4 règles essentielles de l’improvisateur et donc, de l’entrepreneur

Ecouter

Sans écoute, les improvisateurs ne font pas attention aux autres et peuvent finir par jouer chacun dans leur coin. De la même façon, un entrepreneur qui « manque d’écoute » ne va pas tenir compte de son environnement (clients, contexte, coaches, partenaires…). Il ne va en faire qu’à sa tête, croire qu’il a la meilleure idée du monde…

Ne pas faire de rudesse

Une rudesse en impro, c’est quand un joueur impose des choses à un autre joueur (son nom, son métier, la raison pour laquelle il est là…). De la même façon certains entrepreneurs peuvent parfois être rude. Dans ce cas, ils peuvent être têtus et directifs, imposer leurs idées/méthodes/visions à leurs associés ou leurs clients…

Ne pas faire de clichés

En impro, on fait une faute de cliché lorsqu’on utilise une scène d’un film connu par exemple. Les entrepreneurs peuvent aussi avoir un comportement similaire en copiant sans prendre de recul ce que font certains concurrents.

Ne pas cabotiner

Un cabotinage c’est quand un joueur fait une blague ou une remarque qui ne fait pas avancer l’histoire. De la même façon, certains entrepreneurs peuvent se déconcentrer de leur objectif principal et se lancer dans plein d’activités parasites : se concentrer sur des détails, participer à des multitudes d’événements, lancer des side-projects ou de nouveaux business…

Entreprenez en improvisant

Pour conclure, ces règles sont essentielles pour qu’une impro conduise à une histoire cohérente. Si vous êtes entrepreneur, je vous invite à essayer de suivre ces règles. Cela vous permettra d’être plus à l’écoute et plus concentré sur votre entreprise.
Sortez de votre zone de confort et improvisez !

  • bob_un

    Super ! Y a t’il une vidéo de l’event ?

  • Peut-on voir cette intervention sur Youtube ?

    Merci beaucoup