Cours sur les RIA et Flex à Polytech’Nice-Sophia

Cette semaine, j’ai donné un cours/TD de 4h sur les RIA et Adobe Flex. Je l’ai présenté devant plus de 50 élèves en dernière année à Polytech’Nice-Sophia, dans le cadre du module d’IHM (Interface Homme-Machine). Le titre de ce cours était : « Quand il y a des clients riches dans l’Air ».

La première partie portait sur les clients riches. Après avoir fait un bref rappel de l’histoire des applications desktop et du web, j’ai montré comment ces deux mondes ont plus ou moins convergé pour donner naissance aux clients riches. Ensuite, j’ai détaillé les différents types de RIA, des clients lourds aux clients légers. Enfin, j’ai terminé cette première heure de cours en présentant les différentes technologies permettant de développer des clients riches aujourd’hui (Flex, Silverlight, JavaFX, XUL, AJAX, GWT, Titanium …) et en montrant comment faire un choix parmi elles.

La seconde heure de cours était un cours sur la technologie Adobe Flex/Air. J’ai présenté les principales caractéristiques des deux langages qui composent le framework : MXML et Actionscript. Puis j’ai passé en revue les notions importantes à connaître lorsqu’on débute en Flex : événement, bindings, états … Ensuite, j’ai terminé cette seconde partie en faisant un point sur Adobe Air, les modules et les RSL, puis en donnant quelques ressources biens utiles.

 

 

Je voudrais terminer ce billet en remerciant Mme Dery pour m’avoir proposé de venir faire ce cours, ainsi que les élèves présents pour leur attention et leur motivation.

Supports de cours:

  • http://zeboch86.free.fr/blog Zeboch

    Une présentation très complète.

    J’ai moi même réalisé un cours d’une heure présentant Flex et Flash à ma classe dans le cadre d’un module de Multimédia (les élèves donnent des cours au autres élèves).

    Je retrouve donc tout les éléments dans ta présentation.

    Pour ma part j’ai aussi tenté d’axer le cours sur la relation étroite entre Flex et Flash et la vue designer/développeur de la chose parce que les gens qui ne connaissent pas le framework Flex ont tendance à tout mélanger à partir du moment où ça passe par un Flash Player.

    Je pense que la suite d’une telle présentation (dans ton cas comme le mien) est de tenter de creuser Catalyst ^^.

    Bonne continuation à toi !

  • http://www.business-garden.com ronan / Business Garden

    même remarque que sur Scoopeo…
    Super boulot et un grand merci pour l’avoir partagé !

  • http://www.business-garden.com ronan / Business Garden
  • http://www.camilleroux.com/2008/05/07/conference-search-engine-optimization-referencement-web/ Camille Roux

    Bonne question.
    Google Native Client a la spécificité d’exécuter du code natif dans un navigateur. On a pas encore de détails sur ses performances, mais on peut facilement imaginer qu’elles seront largement meilleures que celles qu’il est possible d’avoir avec les RIA connus aujourd’hui. Cependant il est important de se poser certaines questions : Est-ce que les développeurs de clients riches sont prêts à complexifier grandement le développement et la maintenance des applications pour gagner en performance? De plus, est-ce que la performance est vraiment une problématique importante dans le développement de RIA?
    Je ne crois pas que Native Client soit la bonne solution. Le web est un monde où tout va vite, où tout est éphémère… Il me paraît difficile d’abandonner l’utilisation de langages de haut niveau, comme ActionScript, qui offrent un confort très appréciable. Je vois plutôt la solution dans l’optimisation des machines virtuelles.
    Les problèmes de performances ne proviennent pas de l’utilisation des langages de haut niveau. Il existe de nombreux langages de ce type qui ont des performances tout à fait honorables : Ruby, Java, Python … Je pense que le problème vient du fait que les technologies utilisées aujourd’hui pour développer n’étaient pas prévues à la base pour des applications aussi complexes (ex: AJAX, Flash…).

  • http://www.business-garden.com ronan / Business Garden

    merci pour ta réponse. Effectivement, Google arrive un peu avec l’artillerie lourde alors qu’il y a pas mal d’optimisation possible avec l’existant.

    Mais à mon avis ils veulent pouvoir proposer des applications clientes déjà existantes en open-source directement dans le navigateur… et sans avoir à les redévelopper from scratch…

  • Pingback: Présentation sur les RIA et Flex (135 slides)

  • Pingback: Quand il y a des clients riches dans l’Air (RIA et Adobe Flex) | Adobe Flex / AIR : exemples, tutoriels, veille sur les Nouvelles Applications Internet