On teste les “semaines Off” chez Human Coders

Notre objectif

Human CodersFin 2011, quand on réfléchissait à la création de Human Coders avec Matthieu, il était consultant/formateur en Ruby et j’étais CTO dans une start-up parisienne. Il avait pour habitude d’imposer à ses clients de ne travailler que 4 jours par semaine. Cela lui permettait de consacrer du temps à ses nombreuses passions, de prendre du recul et finalement d’être bien plus efficace dans son travail.

En créant Human Coders, nous voulions principalement trois choses :

  • Etre cohérents avec notre vision en aidant les développeurs à faire de la veille et découvrir de nouvelles technos
  • Avoir une vie plus enrichissante et épanouissante
  • Pouvoir un jour se libérer du temps pour faire d’autres choses

C’est un mode de vie très inspiré des 20% de Google ou de la semaine de 4h de Tim Ferris.

L’argent n’était pas une de nos motivations premières. Evidement Human Coders devait nous faire vivre mais on ne faisait pas ça uniquement pour l’argent. Par ailleurs, je ne crois pas trop aux créations d’entreprises dont le but principal est l’argent. Cela conduit généralement à des sociétés assez fades car il n’y a pas de vision derrière.

Comment cela s’est réellement passé ?

La première année, principalement occupés par la croissance de la société, nous n’avons pas respecté notre souhait de nous libérer du temps sans pour autant travailler soir et weekend. Nous travaillions 5 jours par semaine avec des horaires raisonnables. Nous avons travaillé quelques rares fois le weekend, mais nous avons vite cessé afin de tenir sur la durée.

Même si mon temps de travail était toujours le même qu’avant, je me sentais plus libre et j’avais, de ce fait, moins l’impression de travailler. Mon travail chez Human Coders me permettait d’avoir un quotidien très varié, de rencontrer de nombreuses personnes, d’aller dans des événements… Finalement, sans diminuer mon temps de travail, une partie de mon souhait était réalisé. Ma vie était réellement plus enrichissante.

Une fois la situation stable et confortable, nous voulions revenir à notre ambition du départ et tenter de diminuer notre temps de travail pour avoir du temps à consacrer à d’autres activités. Pour commencer, nous avons tenté de gagner du temps en nous affranchissant de certaines tâches tout d’abord en travaillant avec une assistante, ensuite en automatisant ou supprimant des tâches. Cela a été efficace. Nous avons pu nous débarrasser d’une grand nombre de tâches. Ce fut une étape importante pour Human Coders également car nous avons pu nous concentrer sur les tâches plus stratégiques. Cependant, nous nous sommes empressés de remplacer ce temps gagné par d’autres tâches, tant et si bien que nous n’en avons jamais vu la couleur.

Il est venu le temps d’agir

Alors, cet été, nous avons décidé de prendre le problème à l’envers : réduire notre temps de travail et faire de notre mieux pour nous adapter. Dans un premier temps, nous avons choisi de nous prendre une semaine par mois. Nous sommes en ce moment même dans notre première semaine Off. Une semaine “Off” ressemble beaucoup à une semaine de vacances à ceci près que nous nous tenons prêts à travailler si cela est nécessaire. Cette astreinte nous permet de nous assurer que notre absence aura un minimum d’impact.

Nous prenons les semaines “Off” bien évidement en même temps, l’idée n’est surtout pas de reporter la charge sur l’autre. A chaque fois, à notre retour, nous ferons un bilan pour voir les problèmes que nous aurons rencontrés pendant cette semaine et nous chercherons des moyens d’éviter qu’ils se reproduisent. Dès que nous arriverons à partir une semaine sans que cela ait d’impacts importants sur la société, nous nous prendrons plus de temps :)

Que vais-je faire de ce temps libre ?

Je vais profiter de ce temps libre pour m’investir sur plusieurs projets :

  • Développer une activité de conseil en innovation de Business Model et Lean Startup
  • Poursuivre l’écriture déjà bien avancée d’un livre sur mon mode de vie en tant qu’entrepreneur
  • Consacrer plus de temps au projet HashtagBattle pour en faire une société viable
  • Faire du théâtre d’impro (j’ai rejoint la troupe d’impro “Les Ours Molaires” sur Montpellier)
  • Et bien d’autres activités encore  ! (me remettre à la musique, voyager, lire, réaliser d’autres side-projects…)

Je précise que Human Coders reste mon activité principale et ce n’est pas près de bouger. Nous avons encore de nombreuses surprises à vous faire, d’idées à tester, de clients à conquérir… Bref, ça va continuer à secouer !

Rendez-vous dans quelques jours pour un feedback sur notre première semaine “Off” ! Pour le moment tout ce passe nickel !

EDIT : Depuis juin 2014, nous travaillons plus que 2 semaines par mois sur Human Coders… et tout va pour le mieux.